Service de Protection des Biens Culturels (PBC) de l’ORPC d’Orbe

Connaître le patrimoine de la région pour mieux le protéger




 

> Connaissez-vous le patrimoine de votre région ? Testez vos connaissances avec nos jeux !
Fermer
Connaissez-vous le patrimoine de votre région ? Testez vos connaissances avec notre quiz!

Il existe une multitude de biens culturels dans notre région, qu’ils soient du domaine privé ou publique.

Comme vous le savez le district d’Orbe a une très riche histoire qui vaut la peine d’être découverte et conservée afin que les générations futures puissent continuer d’en profiter.
 
Montcherand, Eglise St-Etienne, peintures murales du 12e s.
Bien classé d’importance nationale.
Les Clées, Château. Bien classé d’importance régionale  



 

> Un bien culturel dans votre commune ? Contactez-nous !
Fermer
Un bien culturel dans votre commune ? Contactez-nous !

Près de chez vous aussi se trouvent peut-être des biens d’importance historique ou culturelle qui méritent une protection particulière en cas de sinistre, de troubles ou de catastrophe. Sites et vestiges archéologiques, fresques, vitraux, objets liturgiques, collections et archives… . Il peut s’agir de biens publics ou privés, mais dans tous les cas ceux-ci doivent avoir un intérêt et une valeur pour la collectivité.

Le service de Protection des Biens Culturels recense ces biens et défini des mesures de protection et d’évacuation rapides et appropriées. Le tout gratuitement et avec la garantie de la confidentialité des données recueillies.

Y a-t-il, dans votre commune, des biens dont la protection n’est peut-être pas encore assurée, ou avez-vous simplement des questions sur le travail de la PBC?

Notre équipe se tient volontiers à disposition pour vous renseigner :

ORPC District d’Orbe
Rue des Remparts 25
Case postale 172
1350 Orbe
Tél. : 024 442 92 25
Mobile : 079 255 17 41
E-mail : pci@orbe.ch



 

> Que fait la PBC ?
Fermer
Que fait la Protection des Biens Culturels (PBC) ?

La mission principale du service de Protection des Biens Culturels (PBC) est de contribuer à la sauvegarde du patrimoine culturel national et régional. A ce titre, l’activité de la PBC s’apparente à du développement durable !

Pour ce faire, la PBC doit au niveau régional :

  1. Dresser la liste des inventaires de tous les biens culturels à protéger
         a. Etablir les fiches de recensement (voir exemple)
         b. Créer les fiches d’évacuation d’urgence (voir exemple)
         c. Les biens culturels peuvent être mobiliers ou immobiliers
  2. Prévoir des mesures de protections pour ces biens
  3. Planifier des mesures d’évacuation des biens mobiliers.

Finalement, tout ceci se résume ainsi : conserver, sauvegarder et respecter.

Conserver

  • Inventorier les biens culturels d’importance.

Sauvegarder

  • Prendre les mesures propres à prévenir ou à atténuer les effet dommageables d’un conflit armé ou d’un catastrophe

Respecter

  • Renoncer à des actes qui pourraient exposer des biens culturels.
  • Interdire, prévenir et faire cesser tout acte de vol, de pillage ou de vandalisme.
  • S’interdire de réquisitionner des biens culturels.
  • S’interdire des représailles à l’encontre des biens culturels.

Quels dangers pour les biens culturels ?

Dangers permanents

  • Vols, dégats lors de cambriolages
  • Vandalisme / attentats
  • Pollution atmosphérique
  • Champignons / bactéries / etc.
  • Dégradations dues à l’âge
  • Ignorance / indifférence
  • Etc.

Sinistres en temps de paix

  • Incendies / dégâts dus à la fumée
  • Dégâts d’eau / crues / inondations
  • Tremblements de terre
  • Intempéries / tempêtes
  • Avalanches / glissements de terrain
  • Etc.

Dangers en cas de guerre

  • Tirs / bombardements / explosions
  • Décombres / éclats
  • Incendies / chaleur / eau / fumée
  • Pillages
  • Etc.






Un peu d’histoire

Les dommages causés durant la Seconde Guerre mondiale à de très nombreux biens culturels ont amenés plusieurs pays à conclure, le 14 mai 1954, la Convention de La Haye pour la protection des biens culturels en cas de conflits armé. En y adhérant en 1962, la Suisse s’est engagée à assurer et à respecter la protection des biens culturels, tant sur son territoire et que sur celui des autres Hautes Parties contractantes. La loi fédérale du 6 octobre 1966 sur la protection des biens culturels en cas de conflit armé fixe les conditions-cadre de cet engagement.

Un deuxième protocole, adopté en 1999 à La Haye, a apporté d’importants changements, comme la mise en place d’une protection renforcée pour les biens culturels de grande valeur, la poursuite pénale des personnes qui auraient intentionnellement détruit des biens culturels. Le Deuxième Protocole est entrée en vigueur en Suisse depuis le 9 octobre 2004.

  Fermer
 


> Activités 2013 nouveau !
Fermer
Activités 2013

Compte-rendu des activités de la PBC de l’ORPC Grandson-Orbe pour l’année 2013.

Suite au regroupement des ORPC de Grandson et Orbe – effectif depuis le 1er octobre 2012, les deux cours de répétition de la PBC ont été l’occasion pour ses représentants de faire plus ample connaissance et d’achever un travail substantiel, tant lors du 1er cours du mois de mai 2013, que du cours estival de septembre.

Ancienne chartreuse de la Lance, Concise.
Ancienne chartreuse de la Lance, Concise.

Le cours de mai a donc la spécificité d’être le premier cours de l’équipe agrandie de la PBC et a été, à cet effet, l’occasion de se déplacer sur l’ancien district de Grandson pour y effectuer un inventaire des tableaux de la propriété de la commune de Sainte-Croix, et ainsi former les représentants de la PBC pour la saisie d’un nouveau type de fiche de recensement.

Avec la collaboration du personnel de ladite commune, l’équipe de la PBC s’est déplacé sur cinq sites différents, à savoir l’école primaire, l’hôpital CSSC, l’Hôtel de ville, le musée Cima et le local du service technique de la commune, pour y inventorier, photographier et localiser environ 140 œuvres. Cette impressionnante collection est le résultat d’une habitude des autorités municipales sainte-crix voulant, que lors de chaque vernissage d’une collection d’un artiste local ou régional, plusieurs œuvres soient acquises par celles-ci.

Suite à la visite de l’équipe de la PBC sur ces différents sites, les fiches d’inventaire ont été informatisées puis transmises à un employé de la commune de Sainte-Croix chargé de finaliser ledit inventaire. De surcroît, un suivi des tableaux (dont le déplacement est fréquent) a été mis en place en collaboration avec le personnel des sites, chargé de saisir des fiches de suivi afin d’assurer une intervention efficace en cas de sinistre.

Finalement, ce cours printanier a été l’occasion de présenter le matériel et les outils de la PBC, en particulier la remorque construite en 2011, aux nouveaux arrivants.

Un exemplaire de la collection de tableaux de la Commune de Sainte-Croix
Un exemplaire de la collection de tableaux de la Commune de Sainte-Croix.

Solide de ces acquis, l’équipe de la PBC s’est à nouveau retrouvée au mois de septembre. Ce deuxième cours a alors été l’occasion, pour les représentants de l’ex-PBC de Grandson, d’effectuer un inventaire des biens culturels immobiliers d’importance cantonale et nationale sis dans la région de l’ancien district de Grandson, dont la richesse patrimoniale est avérée.

Ce recensement a ainsi permis de recenser des monuments variés tels que l’Ancienne chartreuse de la Lance ou les carrières romaines de la Raisse à Concise, le Château et l’Eglise réformée Saint-Jean-Baptiste de Grandson, ou encore la ferme bernoise Vers-chez-Jaccard à Sainte-Croix, pour ne citer que ceux-ci. Notez que certains monuments notables, à l’exemple des Sites palafittiques préhistoriques autour des Alpes (à Corcelles-près-Concise et à Grandson) classés au patrimoine mondial de l’Unesco, n’ont pu être inventoriés en raison de leur situation immergée.

De son côté, l’équipe urbigène de la PBC s’est, entre autres, consacrée à la mise à jour des fiches d’évacuation du Musée d’Orbe (peu connu, mais dont la visite s’avère indispensable aux personnes intéressées par l’histoire et la vie locales), en vue d’un exercice d’évacuation d’urgence à organiser au courant de l’année 2014.

Finalement, ces trois jours de cours ont permis à l’équipe PBC de trouver, avec l’aide des communes avoisinantes, des abris de fortune pour entreposer, en cas de sinistre, des biens culturels en sécurité. Ces abris ont ensuite été brièvement expertisés : tout abri de biens culturels doit répondre à un certain nombre de critères précis, édictés par l’administration fédérale, par égard à la charge thermique du bâtiment situé directement au-dessus de l’abri, les dangers dus au milieu ou le type et la localisation de la construction.

L’Eglise réformée de Saint-Jean-Baptiste, Grandson.
L’Eglise réformée de Saint-Jean-Baptiste, Grandson.

En définitive, les deux cours de répétition des mois de mai et de septembre 2013 ont permis à la PBC d’obtenir des résultats probants. Ils ont surtout été l’occasion de sceller l’union entre les équipes de Grandson et d’Orbe et de palper le potentiel d’un effectif maintenant plus fourni, qui augure de belles choses pour la suite des activités de la PBC de l’ORPC Grandson-Orbe.

Fermer
 

> Activités 2012
Fermer
Activités 2012

Lors du cours de répétition de mai 2012, l’équipe de la Protection des Biens Culturels de l’ORPC d’Orbe ont élaboré des fiches d’évacuation d’urgence pour les Biens Culturels de l’exposition temporaire « Romainmôtier revisité » située à la Grange de la Dîme à Romainmôtier. L’objectif de cette réalisation est d’assurer la sauvegarde des biens exposés en cas de sinistre.

    

Le point essentiel de ce cours de répétition a consisté en l’élaboration d’une remorque d’intervention « PBC » afin de disposer en tout temps du matériel nécessaire et prêt au départ en cas d’intervention d’urgence. Cette remorque a été élaborée en collaboration avec les pionniers, qui ont réalisé la construction d’une plateforme de travail pour l’équipe de la Protection des Biens Culturels. Cette dernière a mis en place le matériel nécessaire à une intervention en cas d’alarme.



Lors de leur traditionnelle visite culturelle, les membres de la Protection des Biens Culturels ont visité l’église de l’Abergement. Cette visite a été commentée par Madame Fabienne Hofmann, responsable cantonal de la Protection des Biens Culturels.

Finalement, l’officier de la PBC de l’ORPC d’Orbe a pris contact avec la municipalité de Romainmôtier pour l’élaboration prochaine de fiches de recensement et d’évacuation d’urgence concernant les archives de ladite commune.

Suite à cette prise de contact, la PBC de l’ORPC d’Orbe s’est concentrée du 10 au 12 octobre 2012 sur l’élaboration des dites fiches de recensement et d’évacuation d’urgence. Pour ce faire, les collaborateurs de la PBC se sont rendus à la maison de commune de Romainmôtier. Sur place ils se sont entretenus avec Mme Fabienne Hofmann, responsable de la PBC du canton de Vaud, M. Olivier Duvoisin, responsable de la PBC de la PC de ce même canton ainsi que M. Fabrice de Icco, syndic de la commune, les discussions portant sur la priorisation et la stratégie à mettre en œuvre en cas d’évacuation lors d’un sinistre. L’assemblée a ensuite profité d’une visite des archives conduite par M. De Icco, dont la formation d’historien et la profession d’archiviste ont permis aux collaborateurs et aux cadres de la PBC de l’ORPC d’Orbe de bénéficier de précisions (sur les dites archives) agrémentées de nombreuses histoires et anecdotes sur le riche passé de cette commune médiévale et clunisienne. Lors de cette visite, toute la valeur de ces archives a pu être attestée, notamment l’existence de nombreux documents (parchemins, comptes communaux, extraits d’assemblée villageoise) remontant parfois jusqu'au 14ème siècle. D’autres objets plus atypiques, à l’exemple de ce canon de fête manufacturé par une entreprise locale et offert à la commune de Romainmôtier dans les années 1880, ont également pu être appréciés. A partir de cette visite et d’observations plus précises, les membres de la PBC de l’ORPC d’Orbe ont établit de manière systématique des fiches de recensements, en fonction de chaque collection d’objets, mais aussi des fiches d’évacuation qui faciliteront l’intervention des institutions compétentes en cas de sinistre. Ces dernières fiches seront transmises aux sapeurs-pompiers, qui disposeront ainsi de documents concis établissant de manière claire les objets à évacuer prioritairement.

En sus de cela, les membres de la PBC de l’ORPC d’Orbe ont effectué un bref exercice consistant à monter, puis à réparer, une tente fraîchement acquise, qui fera office de centre-collecteur. Cet exercice à également été l’occasion pour les collaborateurs absents lors du cours du mois de mai 2012 de découvrir la nouvelle remorque d’intervention et l’ensemble de ses modalités. Finalement, les membres de la PBC de l’ORPC d’Orbe se sont entretenus sur la stratégie et les objectifs de l’institution pour les années à venir, notamment dans le cadre de la fusion maintenant effective entre les ORPC du district de Grandson et du district d’Orbe. Fermer
 

> Activités 2011
Fermer
Activités 2011

Dans le cadre du cours de répétition de mai 2011, les spécialistes de la Protection des Biens Culturels de l’ORPC d’Orbe ont, entre autres, effectué une mise à jour des fiches d’évacuation d’urgence des Biens Culturels (BC) sous à la houlette de l’ORPC d’Orbe. Une mise à jour du recensement des Biens Culturels d’importance nationale sis dans l’ancien district d’Orbe selon le nouvel inventaire PBC de la Confédération a été effectuée. Cette mise à jour des fiches d’évacuation a consisté, pour l’essentiel, à s’assurer que les fiches soient compréhensibles par les sapeurs-pompiers en situation d’urgences. Au verso des fiches d’évacuation d’urgence un croquis agrandi du bâtiment où se trouve le bien culturel mobilier afin de faciliter la localisation du bien culturel dans le bâtiment.

Lors de ce cours, l’équipe de la Protection des Biens Culturels a également réalisé une visite culturelle au MUDAC de Lausanne (Musée de design et d’arts appliqués contemporain) avec comme point de mire, la visite guidée de l’exposition « Sauvés des eaux » retraçant les conséquences d’une inondation dans un dépôt de collections d’œuvres d’art.

Finalement, l’officier de la Protection des Biens Culturels de l’ORPC a pris contact avec les commandants du feu d’Orbe et de Vallorbe afin de renforcer les liens de collaboration entre la Protection Civile et les sapeurs-pompiers et, évoquer les possibilités d’exercice en 2012 et 2013.

> Activités 2010
Fermer
Activités 2010

Préparation de la logistique et étiquetage du déménagement des classes de la région Vaulion – Vallorbe – Ballaigues


> Activités 2009
Fermer
Activités 2009

Premier exercice PBC à l'échelle 1:1 au musée du fer de Vallorbe


> Activités 2008
Fermer
Activités 2008

Activités PBC 2008

Dans le cadre du cours de répétition d’automne 2008, l’équipe de la Protection des Biens Culturels de l’ORPC du district d’Orbe est allée visiter l’abri des biens culturels du canton de Vaud (DABC). Cet ancien prototype de centrale nucléaire sis dans la montagne a été réhabilité en caverne « d’Ali Baba » où sont entreposés dans plus de 5'000 m2 divers biens culturels de différents musées de canton Vaud (musée militaire, zoologie, géologie, etc.)

Dans le cœur de la caverne se trouve un abri spécial pour la protection des biens culturels de plus de 7 mètres de hauteur. Dans cet hall, l’humidité et la température sont régulées de manière automatique. Le maître des lieux, M. Pittet, assure la maintenance du site et joue le rôle d’interface avec les musées. Ces derniers ont la responsabilité de gérer l’inventaire des objets déposés à la DABC.

Les spécialistes de la protection des biens culturels se sont occupé également de compléter l’inventaire des biens du district d’Orbe. Le cas échéant, ils se sont déplacé sur les lieux où se trouvent les objets à recenser. Puis ils ont récolté toutes les informations nécessaires à la création de la fiche de recensement (voir exemple) et, si nécessaire, de la fiche d’évacuation d’urgence (voir exemple).

Enfin, la grande nouveauté 2008 du service PBC d’Orbe est la création des présentes pages web au sujet de la Protection des Biens Culturels qui a pour objectif de faire connaître à un large public notre activité passionnante.


> Liens

 


[ Haut de la page ]   [ Plan du site ] [ Contact ]